Comment faire du tourisme durable

Comme tu as pu le voir, j’aime les voyages et découvrir de nouvelles destinations. Mais ce dont je n’ai pas parlé dans mes précédents articles, c’est ma démarche vers un tourisme durable.

Voyager n’a jamais été aussi peu cher et accessible pour toutes les bourses. Tu as le choix de partir loin ou pas (la France a quelques endroits magnifiques qui méritent d’être visités). Tu as aussi le choix du logement : chez l’habitant, en airbnb ou en hôtel.

La profusion de sites de voyage à bas prix facilite aussi cette possibilité d’aller n’importe où, n’importe quand.

Mais qu’en est-il de l’environnement dans tout ça ?

Ces sites de voyages dégriffés proposent, la majorité du temps, des destinations lointaines, nécessitant de prendre l’avion. Or les compagnies aériennes font partie des plus gros pollueurs au monde.
L’afflux de touristes incite les pays d’accueil à construire toujours plus d’hôtels et à aménager des espaces d’accueil au détriment souvent de l’écologie et parfois de l’économie locale.

Certains pays, comme le Costa Rica ou l’île grecque d’Alonissos, ont pris tôt le parti de l’écotourisme et de la protection de sa bio diversité. Ils pratiquent un tourisme durable et de qualité. Le prix du voyage et du séjour est parfois plus élevé, mais à quoi bon visiter le monde si c’est pour le détruire ?

La question est donc la suivante : comment faire du tourisme durable ?

Qu’est ce que le tourisme durable ?

Commençons par les basiques …. le tourisme durable est une forme de tourisme dans laquelle les acteurs du tourisme (le touriste y compris) intègrent la notion de développement durable. Le tourisme durable englobe donc la protection de l’environnement, mais aussi l’impact économique et social que les voyages ont sur les pays d’accueil.

L’objectif du développement touristique durable a été défini en 1992 par l’Agenda 21 : « rendre compatible l’amélioration des conditions environnementales et sociales qui résultent du développement touristique. »

Ce schéma d’Atout France synthétise bien les 3 principes du tourisme durable, tels que repris par l’Organisme Mondiale du Tourisme en 2004.

Tourisme durable

Comment être un touriste responsable ?

Le tourisme de masse actuel ne va pas dans le sens d’un tourisme durable. Etre un touriste éco responsable demande de faire quelques ajustements en amont et lors du séjour. Je te propose donc de suivre ces quelques astuces pour voyager mieux.

Choisis un itinéraire éco responsable

Le premier réflexe lorsque l’on voyage est de prendre l’avion. Or, comme je l’ai dit plutôt, le transport aérien représente 2 à 3% des émissions de gaz à effet de serre. Et ce chiffre ne cesse d’augmenter.

De plus, lorsque tu vas de Paris à Aix en Provence en avion, tu manques toute la beauté du paysage français. Ce principe s’appliquant à tout type de destination à courte et moyenne distance.  😉

Enfin le temps que tu gagnes en transport, tu le perds dans les aéroports. Alors opte pour des transports en train, qui garantissent une empreinte carbone la plus faible et qui te permettent d’optimiser ton temps de trajet tout en profitant du paysage.

Et pour les longues distances, essaie de prendre les vols les plus directs possibles. Les vols avec escales polluent plus que les vols directs.

Une fois sur ton lieu de destination, prend le temps de le visiter consciencieusement, plutôt que de sauter dans un nouvel avion pour aller voir la ville d’à côté.

Si tu veux vraiment découvrir un pays et sa culture : organise un road trip en prenant le bus ou en louant une voiture (écologique). Tu auras ainsi la joie de découvrir le pays et de vivre à ton rythme, tout en faisant un geste pour la planète.  😘

tourisme durable préferer le train

Choisis le bon moment et la bonne destination

Le tourisme de masse a un impact sur les pays d’accueil et leurs populations, particulièrement durant la haute saison.

Dubrovnik, Venise ou Reykjavik, qui font partie des villes les plus visitées au monde, souffrent de cet afflux saisonnier de touristes. De plus, cette nuée de personnes gênent la découverte des pays visités.

Si tu veux découvrir un pays touristique et pratiquer un tourisme durable, l’astuce est donc d’y aller en dehors des hautes saisons. Ton voyage bénéficiera au pays, qui ne dépendra plus de la saisonnalité du tourisme.

Sinon, l’autre astuce est de visiter des pays/villes moins touristiques. Dans le cas de la Croatie, tout le monde connait Dubrovnik, mais connais tu Plitvice ou l’ile de Krk ?

tourisme durable choisir sa destination Plitvice

Bien choisir son logement

Ce n’est pas toujours facile de trouver un logement qui soit éco responsable. Les éco hotels sont de plus en plus nombreux mais restent quand même une minorité. Et puis il y a des hôtels qui font du green washing. Ils affirment avoir une démarche écologique afin de faire venir des clients soucieux de l’environnement, mais ce n’est qu’une façade.

Afin de t’aider à choisir un hôtel éco responsable, voici quelques astuces

– Lorsque tu sélectionnes un hôtel, va voir sur leur site s’ils ont un label éco type HQE (Haute Qualité Environnementale)
– Fait tes recherches via des sites dont le crédo est le respect de l’environnement, comme eco bnb
– Préfère des petits hôtels, des chambres d’hôtes et des logements chez l’habitant, qui seront plus enclin à faire attention à leur impact écologique.
– Si tu optes pour un airbnb, préfère les logements dans lequel le propriétaire vit. Tu partagera ainsi les ressources énergétiques avec lui.

Enfin si tu es un écologique pur et dur et que tu ne conçois pas de voyager sans pratiquer un tourisme durable, le camping est l’option la plus éco friendly (ou le glamping, si tu ne veux pas trop sacrifier au confort).

choisir un logement écologique

Renseigne toi avant de réserver

Avant la réservation de toute excursion, il y a des questions que tu dois te poser

– Est ce que l’activité que tu prévois de faire implique des shows d’animaux, avec des éléphants, des dauphins ou des tigres…. Ce n’est pas parce que le lieu s’appelle « sanctuaire » qu’il sera forcément respectueux de la nature animale. Si de plus en plus de personne évite ce genre de lieux, les animaux ne seront plus tenus en captivité et exhibés comme des jouets.
– Est ce que l’organisateur fait attention à son impact environnemental ?
– Y a t il une alternative plus écologique à ton projet (visiter des îles en kayak, plutôt qu’en bateau à moteur par exemple)
– Comment l’organisateur fait travailler l’industrie locale ? Reverse-t-il des sommes à des fondations ou emploie-t-il des personnes du coin ?

Ces questions que tu te poses sont assez simples et te permettront de faire le bon choix au moment de partir en vacances.

tourisme durable excursion éco responsable

Bois reponsable

Nous connaissons tous l’émergence du 7ème continent de plastique. Aussi, même en voyage, ne te sépare pas de ta gourde ou de ta bouteille rechargeable.

Si jamais tu devais te trouver dans un pays où l’eau n’est pas potable, préfère les grandes bouteilles en plastique aux petites. Tu peux aussi demander aux restaurants où tu manges, s’ils peuvent remplir ta bouteille.

bouteille réutilisable éco responsable

Mange bien

Loin de sa maison et de ses repères, il n’est pas toujours facile de manger éco friendly. Mais voici quelques astuces, qui te permettront de pratiquer un tourisme durable :

– Évite les plats à emporter. Si tu le peux, mange au restaurant.
– Ne commande pas trop de nourriture, pour ne pas gaspiller. Les portions de nourriture varient d’un pays à l’autre. Commence par commander des petites quantités et ajuste en fonction de ton appétit
– Opte pour des plats bio, qui contribueront à l’économie locale et qui auront un moindre impact carbone.

restaurant bio tourisme durable

Achète des souvenirs locaux

Lors de tes voyages, essaie d’acheter des souvenirs faits sur place, par des personnes étant payées pour cela  🤨 Naturellement, il faut éviter les objets qui pourraient avoir été faits par des enfants.

Dans les pays plus riches, essaie de maintenir cette même démarche, même s’il est parfois plus facile d’aller aux magasins de souvenir tout à côté.

Cette démarche éco responsable aura non seulement un impact positif sur l’activité économique locale, mais elle apportera aussi plus de sens à l’objet que tu ramèneras chez toi.

tourisme durable souvenir

Commente

Si tu vois un professionnel du tourisme (hôte, restaurant, tour operator … ) avoir une démarche qui n’est pas « tourisme durable » friendly, n’hésite pas à le dire.

Sans aller jusqu’à la confrontation verbale, tu peux juste faire un commentaire incitant le professionnel à avoir une démarche plus éco résponsable.

Ce type de remontées directes, ou via des sites de type TripAdvisor, a permis de faire cesser les ballades à dos d’éléphant au Cambodge ou en calèche à New York.

communiquer sur le tourisme durable

N'hésite pas à financer

C’est peut être la démarche qui aura le plus d’impact localement : participe au financement d’œuvres caritatives locales.

Je ne te parle pas de verser une somme énorme, qui financera l’aile en construction de l’hôpital. Mais plutôt de verser l’équivalent de 1% à 5% de ton budget voyage à une fondation qui oeuvre localement.

Si tu prévois un budget global de 2000€, 5% de cette somme ne fait que 100€. Ça ne change pas grand chose à ton voyage, mais la somme est considérable dans certains pays.

éco économie don

Avoir une démarche éco responsable en voyage n’est finalement pas si compliqué. Cela demande juste de faire quelques recherches supplémentaires pour trier les vrais éco opérateurs des faux.

Et globalement, pratiquer un tourisme durable te permettra de profiter d’avantage du pays visité.

En tout cas, j’espère que ces quelques astuces t’inciteront à être aussi un touriste éco responsable. Et si tu connais d’autres astuces éco friendly, n’hésite pas à laisser un commentaire. 🤩

etre un touriste durable

Tourisme durables : astuces et conseils

Article inspiré du site « myfiveacres.com« 

Laisser un commentaire

Ecris ton commentare
Ton nom ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.