No poo : mode d’emploi pour les débutants

Le « no poo » comprends « no shampoo » (sans shampoing) est une méthode de nettoyage de ses cheveux visant à espacer les shampoings.

Les cheveux sont agressés par les shampoings industriels, riches en agents toxiques et chimiques.

Aussi quand tes cheveux sont déprimés, que leurs racines sont grasses, leurs pointes sèches (malgré les masques réguliers à l’huile de coco) et qu’ils sont tout rapaplas : il est temps de passer au « no poo« .

- Qu'est ce que le no poo ? -

Je tiens à rassurer ceux de mon entourage : je ne vais pas cesser de me laver les cheveux, en arborant fièrement mes cheveux gras et odorants. Je vais juste cesser d’utiliser les shampoings du commerce, chargés en produits toxiques.

La méthode « No poo » vise à opter pour une méthode plus naturelle de lavage des cheveux  et aussi plus respectueuse de l’environnement.

Il y a énormément d’articles très documentés sur le sujet, et je remercie les bloggeuses pour cette mine d’informations. Je pense notamment à Echos verts et Hellocoton.

Ces articles étant très riches, je ne vais pas les reprendre en détail mais les résumer, afin que toutes celles qui envisageraient de passer au no poo puissent se lancer simplement.
(et puis avoue un peu, t’as la flemme de tout lire, hein ! 🙂 Le résumé du résumé est en bas d’article ⇓).

- Règles de base du no poo -

Le sébum est ton ami

Le sébum sécrété par ton cuir chevelu est bon pour tes cheveux. Il les protège des agressions extérieures, comme la pollution, et du dessèchement. Toutefois, il ne faut pas qu’il reste au niveau de tes racines.

Achète toi un bonne brosse

Afin de pouvoir répartir le sébum sur la totalité de tes cheveux, il faudra que tu adoptes un nouvelle routine de brossage. Telle Raiponce, chaque matin et chaque soir, pendant 5 minutes, tu brosseras tes cheveux de la racine vers les pointes, avec une brosse plate en poils de sanglier.

Espacement des shampoings

Si tu es une accro du shampoing mousseux, cette étape risque d’être la plus compliquée. Toutefois, il faudra bien passer par là. Le but est d’atteindre progressivement 1 à 2 shampoing par mois, en remplaçant le shampoing industriel par un agent lavant naturel.

Choisir ton shampoing naturel

Antigone XXI ne jure que par le bicarbonate de soude mélangée à de l’eau, quand d’autres préfèrent les poudres lavantes. Là je dirais que c’est moitié comme tu veux, moitié comme ça t’arrange.

Le bicarbonate peut avoir un côté abrasif et irritant, mais il est reconnu pour ses vertus assainissantes.

J’ai préféré tenté le coup des poudres lavantes, d’autant plus que j’ai quelques sachets de shikakai en stock, suite à un cadeau de mon chéri. Et j’ai été TRES agréablement surprise du résultat. Je pensais que mes cheveux allaient avoir besoin de plusieurs lavages avant de devenir tout beaux. Et bien non, la réussite est là au premier lavage.

Pour la préparation, j’ai mélangé de la poudre avec un peu d’eau jusqu’à trouver la parfaite consistance. Je la voulais un peu liquide pour faciliter son application sur cheveux mouillés, mais tu peux aussi l’appliquer sous forme de masque.

L’odeur du shikakai est étrange mais les cheveux ne la garde pas, donc tout va bien.

Quelle poudre lavante

Il existe une flopée de poudres lavantes. J’ai testé le shikakai par facilité, mais je sais qu’une amie utilise du rhassoul depuis plusieurs années et qu’elle n’en changerait pour rien au monde.

Happy Chantilly a fait une analyse comparative des différentes poudres lavantes, et à l’en croire, le top est la poudre de reetha. Elle dégraisse et assainit le cuir chevelu, mousse un peu et laisse les cheveux brillants.

Avoir les cheveux brillants

Avant même de m’intéresser au no poo, j’ai lu un peu partout que le vinaigre de cidre était parfait pour avoir des cheveux brillants.

J’ai donc gardé la même recette qu’avant : 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre bio dans 500 ml d’eau. A cela j’ajoute quelques gouttes d’huile essentielle de pamplemousse pour limiter la chute des cheveux (en plus j’adore l’odeur du pamplemousse). Mais tu peux aussi mettre de l’ylang ylang qui fortifie les cheveux ou du gingembre qui aide à leur pousse.

Ce mélange est à verser sur les longueurs des cheveux, au moment du rinçage. Tu peux le rincer si tu veux, mais ce serait dommage car tu perdrais les effets bénéfiques du mélange.

En séchant, tes cheveux ne garderont pas l’odeur, donc no panic !
Le but de n’en mettre que sur les longueurs est aussi d’éviter que ton cuir chevelu ne se gorge de vinaigre.

Shampoings secs ?

Dans la démarche d’espacement des lavages, tu peux avoir recours au shampoing sec, mélange de maïzena, bicarbonate ou argile blanche (additionné de cacao ou de curcuma, selon la couleur de tes cheveux).

Les proportions que j’utilise : 3 cuillères à soupe de maïzena, 1/2 cuillère à soupe d’argile blanche, 1/2 cuillère à soupe de bicarbonate pilé.
Je l’applique sur mes racines pendant que je me prépare et je me brosse les cheveux tête en bas pour enlever l’excédent. Je n’applique le shampoing sec qu’au bout de 4 jours, grâce à une petite salière.

Gros bémol au shampoing sec : j’ai l’impression que ça provoque des démangeaisons de mon cuir chevelu. Je ne suis pas sûre de garder cette étape dans ma routine cheveux…..

Water Only ?

Comme son nom l’indique, le water only a pour principe de ne se laver les cheveux qu’à l’eau, sans addition d’un quelconque agent lavant.

La méthode consiste à alterner les massages du cuir chevelu et des racines sous eau chaude et sous eau froide.
Mon petit doigt me dit que ces massages vont remplacer les shampoings secs que je trouve irritant …..

Méthodologie : massage du cuir chevelu sous eau chaude pendant plusieurs minutes puis des longueurs. Finir par un jet d’eau froide.

- En résumé -

Au bout du compte, ma routine « no poo » est simple :

Pendant ma douche, je masse mon cuir chevelu à l’eau chaude

Je lave mes cheveux avec le shikakai, mélangé à de l’eau

Après 5 minutes, je rince à l’eau chaude, puis à l’eau froide

A la toute fin, je verse sur les pointes le mélange eau / vinaigre de cidre / huile essentielle

Et surtout, je les brosse matin et soir pendant 5 minutes tête en haut et tête en bas

Lorsque les cheveux commencent à graisser, je les lave à l’eau pure en les massant longuement.

Le recours au shampoing sec sera exceptionnel, dans le cas où je manque de temps…

N’hésite pas à me faire part de tes expériences capillaires, je suis très friande d’expérience 🙂

2 Commentaires

  1. Bonjour. Je trouve que l’utilisation de produits naturels pour le lavages des cheveux et de la peau est formidable.

    Depuis que je me nourris naturellement mes cheveux tombaient moitié moins ( plus de 250 avant )

    Mais leur chute est mini depuis que je n’utilise pas de produits chimiques pour les laver et les contitionner.
    Aujourd’hui c’est moins d’une dizaine par jour sur la brosse alors qu’avant c’était plus de 50 depuis des années.

    J’avais déjà entendu parler de lavage sans shampoing mais craignait que le sébum les fassent chuter. ( comme on entend souvent )
    Puis en admirant la fourrure brillante des chiens et chats je me dis que la nature est si bien faite. Les anciens propres malgré une toilette sommaire m’ont confortée dans cette idée et je me suis lancée avec conviction.

    Après un mois de cure de sébum, peu avant un lavage au jaune d’oeuf j’étais surprise que malgré tout le sébum et la poussière, mes cheveux ne chutaient plus.

    Je ne peux bien-sûr pas affirmer que ceci est La solution contre la chute de cheveux car il ne s’agit que de moi mais pour ceux aux cheveux qui se déracinent, ça peut-être a tenter.

    Il semble que dans l’univers ultra savonné et technique ou nous évoluons il y a un retour à la modération et à la confiance en la nature comme on voit de plus en plus d’internautes publier a ce sujet.

    Je regrette d’avoir attendu 34 ans la solution idéale qui est en fait de laisser la nature agir. Et les cheveux s’affiner au fil des chutes.. Mais il n’est jamais trop tard pour agir. La nature reprend sa place.
    Le naturel agit en surface mais aussi pour la santé globale car on élimine les polluants qui entrent par l’épiderme.

    Je croise quelques personnes ou famille encore choqués à l’idée qu’une chevelure ou peau non lavée quotidienne puisse être aussi ou pluspropre fraîche et saine que la leur mais je n’hésite plus a leur dire avec aplomb qui convient pour que cela bouge car nous sommes tous cette terre vivante.

Laisser un commentaire

Ecris ton commentare
Ton nom ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.